21/02/2012

Le syndrome grec : 60% des votants pensent que la France pourrait faire faillite

Un votant sur quatre des 1020 premiers participants à notre sondage Le syndrome grec jugent que "le risque est infime" de voir un scénario catastrophe similaire en France mais, 60% des voix exprimées avouent craindre que cela ne se produise. Seuls 12% des votants disent ne pas y croire. Nous sommes face à un mal profond d'autant plus dangereux que ce type d'anticipations négatives finit par avoir des conséquences économiques directes et peut parfois même créer ainsi les conditions pour la faillite tant crainte.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire