18/11/2011

Sarkozy en tête au 1er tour, Hollande élu au 2ème

La Présidentielle sera incertaine jusqu'au bout
La lutte est devenue très serrée dans les projections de 1er tour auxquelles 732 votants ont participé depuis le 1er Novembre sur Spécial Élections, et ils sont trois candidats en sept points. Le Président arrive en tête avec 27,3% des intentions de vote, devant Hollande qui le talonne à 1,9 point, soit 25,4%, et Le Pen qui franchit la barre des un électeur sur cinq avec 20,3%.
Du côté des autres candidats, remarquons que Mélenchon continue de monter et de grappiller des voix pour atteindre 7,65%, soit 0,1% de mieux qu'en Octobre. Ce n'est pas une hausse significative mais, la tendance se maintient pour l'ancien journaliste et transfuge du PS, qui n'avait que 5,71% d'intentions de vote en Mai dernier.
Chez les écologistes en revanche, la tendance n'est pas glorieuse et cela ne doit rien à la concurrence de la candidature de Lepage qui tente d'empiéter sur les plate-bandes de EELV mais ne décolle pas. En Mai dernier, alors que les électeurs imaginaient une candidature de Nicolas Hulot, les participants de notre sondage étaient 8,5% avec l'intention de voter pour les Verts. Six mois plus tard, ils ne sont plus que 5,7%. Ce chiffre est une amélioration car, la Primaire socialiste avait fait tomber à 3,4% la candidate aux lunettes rouges, lorsque le battage médiatique était à son comble.

L'incroyable mano a mano
Vue la porosité des lignes de partage entre les sympathisants du PS et ceux de EELV, nous imaginions que Joly récupèrerait des intentions de vote une fois la désignation du champion du PS acquise. Il n'en est rien in fine et il est peu probable que l'étonnante "prise de recul" de la candidate depuis 48H améliore les choses. L'ancienne juge va finir par mériter le surnom que certains Verts lui donnent : Eva Danslemur.
L'information du jour concerne le second tour, où Hollande reprend la tête alors que Sarkozy l'avait doublé pour la première fois le week-end dernier. La situation est devenue extrêmement incertaine et visiblement aucun des deux hommes n'a vraiment la main. La moitié des votants (cf. le sondage Levier de croissance à la rubrique Thèmes) considèrent que le score de Hollande dépend du comportement du Président Sarkozy, mais du côté de l'Elysée, force est de constater que c'est la crise et ses aléas qui mènent le jeu politique. Autant dire que pour connaître dès maintenant le nom du prochain chef de l'exécutif, il suffirait de savoir à combien se mesureront le chômage et la prévision de la croissance française au mois d'Avril 2012. O tempora, o mores.

2 commentaires:

  1. Si c hollande elu ou autre ki nest pas lepen ca sera la fin du monde

    RépondreSupprimer