17/11/2011

Hollande perdra s'il touche au nucléaire

Une partie du PS entraîne Hollande vers une grave erreur tactique
Plus de la moitié des 522 votants voient Hollande perdre la Présidentielle s'il touche au nucléaire. C'est chez les électeurs de droite que cela semble le plus évident, puisque 40% d'entre-eux le croient, contre 12,5% des électeurs de gauche.
Nous sommes face à une logique de blocs où les soutiens du champion socialiste veulent croire qu'il peut réussir en réduisant la part de l'atome dans  l'énergie française, alors que ses adversaires imaginent que c'est une ligne à ne pas franchir pour obtenir les voix centristes ou indécise.
Moralité, en politique il est dangereux de surfer sur les émotions du public et cela peut se retourner contre celui qui s'y risque. Le débat sur le nucléaire est né après la catastrophe de Fukushima mais, les tacticiens socialistes auraient dû se rendre compte que leur candidat à la Présidentielle n'avait pas besoin d'un thème de campagne aussi controversé, et épineux en période de crise, surtout face à un adversaire qui faisait le consensus contre lui. L'attitude de F. Hollande depuis le début de cette polémique socialo-écologiste, et déjà la façon dont il freinait des deux fers face à M. Aubry pendant la Primaire, laisse penser qu'il partage cette analyse.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire