07/11/2011

Mélenchon rassemble déjà à gauche de la gauche

Chevènement entre en campagne pour "faire bouger les lignes", comme prévu depuis mai dernier. Quelles sont ces lignes qui vont bouger ? Jospin se souvient -amèrement sans doute, puisqu'il avait été sorti par Jean-Marie Le Pen- de la manière dont ces lignes avaient bougé en 2002, mais il est vrai que Chevènement le ciblait durement à l'époque, et la gauche n'est plus aux affaires depuis. Que compte apporter le sénateur du Territoire de Belfort, et patron du MRC, au débat ? Un zeste de souverainisme républicain ?
A part faire entrer des fonds dans les caisses de son mouvement, s'il réunit les 500 signatures nécessaires à sa candidature, je ne vois pas. Il semble que la gauche de la gauche soit déjà bien fournie dans l'offre anti-libérale, anti-mondialisation, etc, avec Arthaud, Poutou et Mélenchon. Pour Mélenchon, c'est même une dynamique qui s'est déjà amorcée, comme en témoignent les 10,33% d'intentions de vote sur Spécial Élections dans le sondage Premier tour de Novembre, soit une amélioration de 2,5% par rapport à Octobre. Pour l'instant, elles sont là les lignes qui bougent.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire