08/11/2011

EELV ne veut pas d'un accord avec le PS pour la Présidentielle

Les intentions de vote pour EELV en Mai, Octobre et Novembre :
8,4% puis 3,2% et actuellement 3,5% dans le sondage en cours
Comment interpréter le couteau que glisse EELV sous la gorge du PS en pleines négociations et à grands renforts de presse ? Prenant le prétexte de l'intention, déclarée de longue date et répétée, de F. Hollande de ne pas remettre en cause le chantier de l'EPR de Flamanville s'il était élu, les écolos affirment qu'aucun accord ne serait plus possible. Cela fait sourire. Serait-il sérieux pour le candidat du PS de remettre en cause une filière industrielle et la politique énergétique de la France sans autres consultations que celles des experts d'EELV ? Hollande n'est pas encore élu et il ne peut pas se permettre de passer pour un mou, ou une machine à fabriquer du consensus. En outre EELV est en chute depuis la désignation d'Eva Joly. Elle tourne autour des 3% d'intentions de vote, c'est léger pour imposer des diktats au PS. Les écologistes le savent et cherchent sûrement un autre résultat que celui officiellement affiché d'un accord pour la Présidentielle. Un billard à trois bandes pour préparer les Législatives ? Pourquoi pas, avec eux, allez savoir, ils sont plus préoccupés par la gestion interne de leur parti que par une politique d'union avec le PS.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire