02/02/2012

Pour 2 votants sur 3, la candidature de Chevènement était inutile

Fin de parcours pour ce vieil éléphant du PS, entré en dissidence pour créer le MRC, et qui avait l'originalité d'avoir défendu un souverainisme de gauche avant les autres, et notamment avant que Montebourg ne reprenne l'argument au sein même du PS. Chevènement était entré en campagne pour "faire bouger les lignes" et jouer un rôle "pédagogique", disait-il, mais personne n'a rien vu bouger au PS où Hollande doit estimer ne pas avoir besoin de leçons. Rideau.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire