06/02/2012

Parrainages FN: seuls 17% des votants croient à une manœuvre politique

56% des 1056 votants de notre sondage Les parrains, publié après la décision du Conseil d’État de juger recevable, et de transmettre au Conseil constitutionnel, le recours du FN contre la loi des 500 parrainages publics d'élus pour valider une candidature à la Présidentielle, pensent que "ce n'est que justice". La difficulté pour les participants était de faire leur choix parmi trois propositions de réponse tout autant valables les unes que les autres. Certes, ce n'est que justice puisque les intentions de vote prouvent au travers des sondages d'opinion, la représentativité du FN en France. Mais il est tout aussi évident que changer les règles, alors que la partie est déjà en cours, serait choquant. En outre, seuls 17% des votants y voient une manœuvre politique du FN, alors qu'il s'agit bien-sûr d'une instrumentalisation du débat pour en tirer profit et que c'est de bonne guerre puisque Le Pen joue sa peau de candidate dans l'histoire et que ce préjudice peut être transformé en avantage électoral, pourquoi s'en priverait-elle ? In fine, je suis convaincu que voter "ne se prononce pas" avait tout son sens car, même du côté du Conseil constitutionnel, les jugent devront cogiter ferme pour se prononcer avec pertinence sur la forme et le fond avec la pression du scrutin qui approche vite (dépôt des candidatures parrainées avant le 16/03) et d'une opinion qui surveille cela avec suspicion.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire