13/02/2012

Le Pen et Bayrou : leurs électeurs sont les maîtres du jeu

Parce que la droite n'aura pas la majorité des voix, pas plus que la gauche d'ailleurs, les électeurs de l'extrême-droite et du centre feront le prochain Président de la République. Notre sondage 5 candidats, projetant un premier tour sans aucun des candidats en mal de parrainages, donc sans les 18,2 % de Le Pen (cf. sondage 13 candidats sous l'onglet Thème de l'application ce 13/02/2012 15:57), montre la répartition des intentions de vote des électeurs du FN, du NPA, de LO, etc, en cas d'absence de leur candidat préférentiel. Première observation frappante, le souverainiste Dupont-Aignan gagnerait 9% et Mélenchon 6%, tout comme Sarkozy. Bayrou grappillerait quelques voix et Hollande ne gagnerait rien, son score est identique dans le sondage à 13 candidats. Un premier tour n'est pas un second tour mais, pour l'instant cela donnerait 48,6 % des voix à gauche - en admettant qu'il y ait un bon report des électeurs de Mélenchon vers Hollande, ce qui est loin d'être évident - et 40,2% à droite. C'est à ce moment-là de l'histoire que tout le monde se retourne vers Bayrou mais, lui non-plus ne sait pas ce que feront ses futurs électeurs...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire