16/01/2012

Sarkozy s'enfonce, Hollande a un coup de mou, Le Pen consolide et Bayrou s'affirme

Vous avez été 680 votants à exprimer l'usure des ténors et l’ascension de leurs challengers ce week-end. Dans ce nouveau sondage prenant en compte 16 candidats au Premier tour et non plus 12, le Président Sarkozy est clairement de plus en plus à la peine. Pour donner un point de comparaison précis, le plus bas score au Premier tour pour un Président sortant était de 19% pour Chirac le 21 Avril 2002. Sarkozy en est encore loin, mais passe pour la première fois sous la barre des 24%, soit moins d'un votant sur quatre donc.

Dans le même temps, le champion du PS montre aussi les limites de sa candidature et passe sous les 26% d'intentions de vote, ce qui est nouveau dans cette campagne et fait que l'écart entre lui et le Président n'est plus que de 2 petits points seulement. Autres nouveautés, Bayrou confirme et s'installe à plus long terme au-dessus de la barre des 10% de votants, tandis que Le Pen cesse ses mouvements de yoyo entre 18 et 21% pour se stabiliser entre 20 et 21%.

2012 semble ne pas réussir à Mélenchon qui s'enfonce petit à petit dans l'anonymat alors qu'il avait atteint des scores insoupçonnés cet automne, tutoyant la barre des 10%, avant que la tendance ne s'inverse pendant la trêve des confiseurs : 5,5%.

Pour le second tour, les projections ont peu évolué et la baisse à la fois de Sarkozy et de Hollande dans les sondages, maintient le statu quo avec 52,73% pour Hollande et 47,27% pour Sarkozy.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire