10/11/2011

Une crise de la dette très politique

Balayer devant sa porte pour ne plus céder aux manipulations
Quelle situation insupportable que de nous voir ainsi sombrer dans la crise un peu plus chaque jour ! Surtout que les réunions s'enchaînent, et les décisions aussi : l'Union a créé un pot commun, le FESF, pour prêter aux États en difficultés, la BCE rachète de la dette souveraine de pays de la zone Euro sur les marchés, etc, mais rien n'y fait. Pourquoi la tendance ne se retourne-t-elle pas ? Pourquoi les marchés doutent-ils encore ? Parce que ce sont les profondes divisions politiques au sein de l'Union qui font peser des risques sur nos dettes et nos têtes. Les prêteurs d'argent sont pragmatiques et demandent des garanties. Ces garanties, les États de l'Union refusent toujours de les leur donner, la BCE ne garantit toujours pas les dettes souveraines de la zone Euro et derrière notre monnaie unique, il n'y a toujours pas d'union. Rageant.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire