08/04/2011

Des accords ou désaccords ?

L'électorat Vert sera-t-il soluble dans la potion socialiste ? En Mars, nous proposions après le 1er tour des cantonales un sondage sur le maintien des candidats Verts dans 37 cantons. Résultat, vous n'êtes pas même 5% à souligner que c'est "normal puisque la droite y était absente au 2e Tour", alors qu'il s'agit d'une réalité factuelle. En revanche, 48,67% des 715 votants ont répondu "ces deux partis n'ont rien en commun, s'allier sans raison aux cantonales serait une tromperie", et 11,33% que "les cantonales sont des scrutins locaux et il n'y a pas lieu d'en tirer des conclusions nationales".  

Cela fait quand même 60% de puristes ça ! Vous n'êtes qu'un tiers à pousser au rapprochement par soucis d'efficacité en disant que PS, EELV et dans une moindre mesure le PCF, "auraient dû privilégier un travail en commun pour unir leurs forces". Si la jeune génération (sur-représentée chez nos beta-voteurs) est si exigeante en matière d'alliances, cela promet du sport pour éviter le Syndrome du 21 Avril et ce qu'il soit à l'endroit ou à l'envers, si nous ajoutons au tableau la division entre le centre et l'UMP. Il faudra la jouer fine du côté des Etats-Majors politiques, sinon la Marine va sabrer le champagne à coup sûr.

Et du côté du FN, on en pense quoi ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire